Nouveau
42 points
0
Bonjour, la culture des fruits et légumes en Algérie se fait le plus souvent de façon traditionnelle et avec peu d’équipements, serait-ce suffisant pour dire que nous consommons majoritairement des produits bio ?


Nouveau
56 points
0
Bonjour, alors effectivement l’agriculture de notre pays est loin d’être très industrialisée (dans l’ensemble) et n’est pas aux normes des marchés mondiaux, on pourrait croire que ces conditions sont suffisantes pour avoir un rendement biologique mais c’est malheureusement pas le cas.

Un produit est « bio » quand il est issu de l’agriculture biologique qui n’utilise aucun produit chimique comme les pesticides, herbicides, fertilisants chimiques ou hormones de croissance. Une agriculture à l’ancienne sans aide de molécules chimiques de synthèse, souvent il est marqué d’un label quand il est emballé et vendu en grandes surfaces.

Or, en but d’avoir des résultats satisfaisants en peu de temps, les agriculteurs algériens utilisent un nombre considérable d’engrais et de pesticides, et n’ayant pas reçu de formation quant à la posologie, la fréquence d’utilisation ou même des spécificités de ces traitements, le résultat est la manipulation informe de ces pratiques qui n’est bénéfique ni pour la terre ni pour les consommateurs. Pourtant des exceptions existent, mais sont généralement destinées à être exportées.

L’agriculture bio en Algérie a toutes ses chances pour réapparaitre, en revoyant les savoirs des anciens, et essayer de les moderniser, ce projet est réalisable et ne nécessite que la volonté paysanne, un support étatique et une prise de conscience citoyenne.

Ps : l’industrie du bio ne touche pas que le domaine alimentaire, mais aussi le textile, la cosmétique, les produits de la maison ...

Votre réponse

Pour répondre, vous devez Se connecter ou Créer un compte.