Nouveau
32 points
1
Bonjour, il y a encore une dizaine d’années, la plupart des citoyens algériens buvaient presque exclusivement l’eau du robinet mais de nos jours ils préfèrent acheter des bouteilles d’eau minérale malgré leur cout qui peut s’avérer important vue que c’est une dépense quotidienne, alors pourquoi ce changement ? L’eau du robinet n’est-elle plus aussi sure ? D’où vient-elle ? Et est-ce un changement d’habitude qui a pris de l’ampleur ?


Nouveau
47 points
1
En effet, il y a un réel changement pour les citoyens algériens qui ne cessent de basculer de l’eau du robinet à celle en bouteilles, l’écologie du pays en est même affecté en raison du nombre des bouteilles en plastique jetées qui augmente de jour en jour.

Ce qui pousse ces citoyens à changer leurs habitudes est bien évidemment de se mettre à l’abri de problèmes liés à la santé, des complications causées par la qualité de l’eau de distribution qu’ils jugent douteuse.

Il faut savoir qu’en Algérie, il y a 3 ressources d’eau :

1. Les barrages, c’est la ressource principale du pays
2. Les eaux souterraines appelées nappes phréatiques
3. La mer, après dessalement

Les traitements utilisés vont dépendre de la source d’eau, plus elle est facile d’accès et superficielle, plus le risque de pollution et de contamination est accru, ce qui requiert des efforts en plus lors de la potabilisation.

L’eau du robinet est collectée du point de captage, le plus souvent des barrages en Algérie, transportée dans un premier temps aux centres de traitement et de désinfection puis dans des réservoirs géants qu’on appelle les châteaux d’eau, et puis finalement distribuée par le biais des réseau de canalisation des différentes communes, cette eau subis de nombreux contrôles sanitaires et analyses tout au long de son traitement, pour ne constituer aucun risque pour le consommateur, elle est donc parfaitement potable.

L’eau en bouteille quant à elle, qu’elle soit minérale ou de source est d’origine souterraine, naturellement protégée, ne requièrent pas forcément de traitement vu que le risque de pollution physique, chimique ou biologique est réduit, enrichie dans certains cas en oligoéléments et minéraux utiles au métabolisme mais pas indispensables..

Cela dit, la composition des eaux de distribution (du robinet) et des eaux en bouteille est quasiment pareille, sauf une légère différence de concentration microbiologique, plus élevée chez la première, mais qui n’est pas significative et n’a pas de conséquence sur le consommateur algérien.

Votre réponse

Pour répondre, vous devez Se connecter ou Créer un compte.